Les voeux nerveux du petit Nicolas Sarkozy en vidéo et la création du Ministère de la Crise du Logement

Qu’il est nerveux le petit Nicolas Sarkozy dans ces voeux en vidéo… Il se croit déjà président de la Présipauté France. Il s’y croit déjà. Le rêve d’une vie. Il a tendance à oublier qu’il est un homme du passé, responsable aussi dans ce gouvernement. Il en est quand même le n°2, le roi du « je saute sur tout ce qui se bouge » pour brasser du vent.

Lui, le Monsieur Sécurité ne s’étonne pas qu’il y ait eu cette année 40% de véhicules incendiés la nuit du 31 décembre en Ile-de-France ? Non, Monsieur, je brasse du vent continue dans ses promesses sans fond… Le Roi du « je ne fais pas ce que je dis ».  Avec le pauvret Jacques Chirac ; ça commence à faire beaucoup.

En ce 1er janvier de promesses de la Droite en pleine turpitude et à la recherche d’elle-même car les Enfants de Don Quichotte dérangent et la ministre Catherine Vautrin Chirac a bien du mal à être considérée comme une interlocutrice valable sur le sujet des SDF tant elle fait du sur place.

Prenant le pauvret Jacques Chirac dans la débacle, des miséreux ont investi aujourd’hui un immeuble tout près de la Bourse à Paris pour y créer le Ministère de la Crise du Logement ; prenant au pied de la lettre le président de la Présipauté Française. Ils doivent rire jaune le pauvret Jacques Chirac et le petit Nicolas Sarkozy :

« Au lendemain des voeux de Jacques Chirac, qui a demandé au gouvernement d’avancer sur le droit au logement opposable, plusieurs associations de mal-logés et de « jeunes précaires » ont annoncé lundi qu’une centaine de personnes, dont une dizaine de familles, occupaient un immeuble en plein coeur de Paris, exigeant notamment la réquisition des bâtiments vides appartenant à de gros propriétaires.

« Jacques Chirac a demandé la mise en oeuvre du droit au logement opposable. Et bien Chirac décrète, et nous, nous appliquons », a expliqué avec ironie à l’Associated Press Lionel, l’un des porte-parole de « Jeudis Noirs », collectif d’étudiants et de « jeunes actifs » incapables de se loger décemment en raison de la flambée des loyers.

Ce collectif, ainsi que l’association Droit au logement (DAL) ou encore le Comité des sans-logis (CDSL) sont à l’origine de cette action.

En outre, les occupants veulent « organiser des actions et des initiatives pour contrer le mal-logement et la pénurie et faire de ce lieu un véritable ‘QG associatif contre la crise du logement’, rassembleur, ouvert, pragmatique et militant ».

L’immeuble d’un peu plus de 1.000 m2, haut de six étages -huit niveaux en comptant les sous-sols- est situé au coeur du 2e arrondissement et appartient à la Lyonnaise des Banques. Il abritait jusqu’au 18 décembre 2003 des bureaux du CIC. Situé à deux pas de la Bourse de Paris, deux banderoles ornent désormais les façades: « Application de la loi de réquisition », « Contre la spéculation, réquisition! ».

Les premiers squatteurs sont en fait entrés dans les lieux dans la plus grande discrétion il y a une dizaine de jours, pirouette légale pour éviter tout expulsion manu militari: si les occupants sont en mesure de prouver qu’ils sont dans les lieux depuis 48 heures et qu’il n’y a pas de trace d’effraction, l’évacuation n’est plus possible sans une procédure en bonne et due forme. »

Publicités

0 Responses to “Les voeux nerveux du petit Nicolas Sarkozy en vidéo et la création du Ministère de la Crise du Logement”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :