Archive for the 'La Chiraquie à l’agonie, l’UMP ça vaut pas mieux' Category

Baisse du chômage : pipeau sur toute la ligne du gouvernement De Villepin

Pipeau gouvernemental sur les chiffres du chômage. Analyse de l’économiste de Eric Maurin sur son blog. C’était le 9 mars. Chômage : sueurs et contorsions au Conseil de la Statistique.

« Au final, une fois le brouillard dissipé, la vérité toute nue est bien là : le chômage s’élève en moyenne à 9,8% dans l’enquête Emploi en 2006, soit exactement le même taux qu’en 2005 (aucune baisse donc, ni petite ni grande) et 0,7 point de plus que le chiffre hallucinant que le directeur de l’ANPE a essayé d’imposer à l’aide de ses fichiers. Tout le baratin gouvernemental sur la réussite des dispositifs bidules et des contrats machins tombe à l’eau. »

On attend avec impatience l’adoubement du petit Nicolas Sarkozy par l’immense Jacques Chirac. Ca a de la tenue pour le petit Nicolas Sarkozy d’avoir fait partie d’un gouvernement du poète De Villepin qui a érigé l’emploi en priorité numéro un et qui a fait du sur place sur la question malgré des mesures tranchées faisant plaisir au MEDEF (Contrat Nouvelle Embauche, par exemple).

Publicités

Jean-Louis Borloo Sarkozy et ses logements neufs qui ne vont pas aux pauvres et aux populations SMICardes : la Fondation Abbé Pierre dénonce la situation actuelle du logement

Nouveau rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le logement qui va être rendu public aujourd’hui et qui souligne le décalage qui se creuse ces dernières années entre la production de logements neufs et les besoins sociaux de la population. Chistophe Robert (Fondation Abbé Pierre) dit « On construit 76% des logements pour le tiers de la population le plus aisé. Les pouvoirs publics ont été myopes aux besoins sociaux au cours des dernières années. Société et logement connaissent des évolutions inverses. Les classes moyennes sont dupées et les classes populaires sont oubliées ».

En 2007, la part des logements qui seront attribués sous conditions de ressources ou à des loyers inférieurs à ceux du marché ne représente que 41% de la production, contre 67% en 2000.

Il y a aussi des scandales qui sont masqués : en Seine-Saint-Denis, les enfants qui s’inscrivent à l’école et qui n’ont pas d’adresse postale seraient plus de 20 000. Tout ça, le gouvernement trouve ça normal.

Alors, le gentil Jean-Louis Borloo Sarkozy se fout un peu de nous, tout de même… Il peut s’appitoyer sur la mort de l’Abbé Pierre, c’est très médiatique en ce moment. Tout comme le petit Nicolas Sakozy avec sa fausse priorité n°1 pour le logement pour caresser le sens du poil l’électoral populaire. Ce gouvernement brasse du vent et nous fait croire que tout ira bien, qu’il fait des choses sur le logement pour ceux qui en ont besoin. Foutaise! Mais qu’ont-ils fait durant 4 ans et demi ?

Poker menteur du petit Nicolas Sarkozy

Partie de poker menteur du petit Nicolas Sarkozy mise en onde sur ARTE Radio. On sent le front de la liberté d’expression sur cette radio et l’insoumission au pouvoir en place : Sarkozy et le tableau d’un tricheur. Ca fait vraiment du bien!

« Le poker est à la mode : on annonce, on bluffe, et la banque ramasse la mise. Que se passe t-il si l’on met en parallèle le commentaire d’Alain Jaubert sur un tableau de La Tour, « Le Tricheur à l’as de carreau », et les promesses du candidat Sarkozy ? Chaque semaine, l’actu en bricolage sonore. »

Jean-Michel Goudard Sarkozy en exil fiscal en Suisse

On se croirait dans l’Avare et la mascarade tourne au ridicule. 20 Minutes révèle que Jean-Michel Goudard Sarkozy, publicitaire proche du petit Nicolas Sarkozy est parti en exil en Suisse.

« Ça fait de plus en plus désordre. L’hebdomadaire suisse Le Matin Dimanche a révélé hier qu’un proche de Nicolas Sarkozy, le publicitaire Jean-Michel Goudard, est établi depuis 2005 en Suisse où il paie ses impôts. Le journal, qui présente ce dernier comme « un des stratèges » de la campagne du ministre, fait le rapprochement avec le chanteur Johnny Hallyday, autre soutien de Sarkozy, dont l’exil en Suisse a défrayé la chronique le mois dernier. Le fondateur de l’agence Euro RSCG est par ailleurs un ancien conseiller de Jacques Chirac. »

Mal logés et SDF, même combat dans les médias

Qu’on se le dise, le média de la Droite en débacle France-Inter va se mettre à parler des SDF et des Enfants de Don Quichotte en y consacrant une matinée complète, jeudi, sur son antenne en direct du Canal Saint-Martin où les Enfants de Don Quichotte se sont installés. Cool, la news! Ca change après le virage à droite très prononcé de France-Inter depuis quelques mois! Il y en a déjà qui pensent déjà à sauver les meubles à Radio France si jamais le vent tourne en mai 2006. Pourtant cette radio droitifiée se souvient du déménagement manu militari de l’émission Là-bas si j’y suis de 17 h à 15 h à la rentrée de septembre 2006 pour essayer de faire taire la voix de la contradiction. C’est clair : Jean-Paul Cluzel Juppé, PDG de Radio France est un personnage controversé dans la Maison Ronde.

Libération essaye de ne pas perdre une miette du bulletin médiatique sur les mal logés en inaugurant le blog En direct du ministère de la crise du logement car ça barde à tous les étages.

« Trois associations, des artistes et huit familles se sont installés quelques jours avant le réveillon au 24 de la rue de la Banque, dans le deuxième arrondissement parisien. Le 11 janvier 2007, ce bâtiment de 1000m2 donnant sur le palais Brongniart deviendra le «ministère de la Crise du logement». Carnet de bord des occupants. »

Les voeux nerveux du petit Nicolas Sarkozy en vidéo et la création du Ministère de la Crise du Logement

Qu’il est nerveux le petit Nicolas Sarkozy dans ces voeux en vidéo… Il se croit déjà président de la Présipauté France. Il s’y croit déjà. Le rêve d’une vie. Il a tendance à oublier qu’il est un homme du passé, responsable aussi dans ce gouvernement. Il en est quand même le n°2, le roi du « je saute sur tout ce qui se bouge » pour brasser du vent.

Lui, le Monsieur Sécurité ne s’étonne pas qu’il y ait eu cette année 40% de véhicules incendiés la nuit du 31 décembre en Ile-de-France ? Non, Monsieur, je brasse du vent continue dans ses promesses sans fond… Le Roi du « je ne fais pas ce que je dis ».  Avec le pauvret Jacques Chirac ; ça commence à faire beaucoup.

En ce 1er janvier de promesses de la Droite en pleine turpitude et à la recherche d’elle-même car les Enfants de Don Quichotte dérangent et la ministre Catherine Vautrin Chirac a bien du mal à être considérée comme une interlocutrice valable sur le sujet des SDF tant elle fait du sur place.

Prenant le pauvret Jacques Chirac dans la débacle, des miséreux ont investi aujourd’hui un immeuble tout près de la Bourse à Paris pour y créer le Ministère de la Crise du Logement ; prenant au pied de la lettre le président de la Présipauté Française. Ils doivent rire jaune le pauvret Jacques Chirac et le petit Nicolas Sarkozy :

« Au lendemain des voeux de Jacques Chirac, qui a demandé au gouvernement d’avancer sur le droit au logement opposable, plusieurs associations de mal-logés et de « jeunes précaires » ont annoncé lundi qu’une centaine de personnes, dont une dizaine de familles, occupaient un immeuble en plein coeur de Paris, exigeant notamment la réquisition des bâtiments vides appartenant à de gros propriétaires.

« Jacques Chirac a demandé la mise en oeuvre du droit au logement opposable. Et bien Chirac décrète, et nous, nous appliquons », a expliqué avec ironie à l’Associated Press Lionel, l’un des porte-parole de « Jeudis Noirs », collectif d’étudiants et de « jeunes actifs » incapables de se loger décemment en raison de la flambée des loyers.

Ce collectif, ainsi que l’association Droit au logement (DAL) ou encore le Comité des sans-logis (CDSL) sont à l’origine de cette action.

En outre, les occupants veulent « organiser des actions et des initiatives pour contrer le mal-logement et la pénurie et faire de ce lieu un véritable ‘QG associatif contre la crise du logement’, rassembleur, ouvert, pragmatique et militant ».

L’immeuble d’un peu plus de 1.000 m2, haut de six étages -huit niveaux en comptant les sous-sols- est situé au coeur du 2e arrondissement et appartient à la Lyonnaise des Banques. Il abritait jusqu’au 18 décembre 2003 des bureaux du CIC. Situé à deux pas de la Bourse de Paris, deux banderoles ornent désormais les façades: « Application de la loi de réquisition », « Contre la spéculation, réquisition! ».

Les premiers squatteurs sont en fait entrés dans les lieux dans la plus grande discrétion il y a une dizaine de jours, pirouette légale pour éviter tout expulsion manu militari: si les occupants sont en mesure de prouver qu’ils sont dans les lieux depuis 48 heures et qu’il n’y a pas de trace d’effraction, l’évacuation n’est plus possible sans une procédure en bonne et due forme. »

SDF : la vérité sur l’inaction du gouvernement De Villepin Malin et du petit Nicolas Sarkozy

Le langage de la vérité dans le Journal télévisé de France 3 Ile-de-France sur les SDF et l’implication actuelle du gouvernement sur cette question, ce sont les mots de Pierre Henry, directeur général de France Terre d’Asile, une association bien connue. Pierre Henry ne mâche pas ses mots (à 14 minutes 58 secondes), un passage à regarder, écouter, entendre et à faire passer.

« Vous savez que l’actualité se concentre sur le sort des SDF depuis l’initiative des Enfants de Don Quichotte. Vous dénoncez aujourd’hui ce que vous appelez le SDF Show. Qu’est-ce qui vous dérange dans cette médiatisation ?

Mais sincèrement qui peut en douter en voyant entrer en scène Arno Klarsfeld, qui a la mission, tenez-vous bien, de faire un audit sur la situation des SDF. Mais le gouvernement n’a pas besoin d’audit. Il y a dans ses cartons 2 excellents rapports. Le premier date d’avril 2006 et a été fait par l’IGAS – Le Ministère des Affaires Sociales. Le second, par une médiatrice, on ne s’en souvient pas, par ce même gouvernement, qui s’appelle Anne De Fleurieu. Toutes les solutions ont été mises sur la table. Le problème, c’est qu’il y a à la fois un manque de volonté politique puis un manque de crédit. Le parlement a voté il y a quelques semaines des crédits en baisse de 150 millions d’Euros par rapport au consommé de l’année 2005. Voilà le problème. »

Vous voulez un développement plus long sur ce SDF Show ridicule du petit Nicolas Sarkozy. Alors, il vous faut lire le communiqué de France Terre d’Asile.

« Il y a quelques semaines, lors du vote de la loi de finance 2007, le Parlement votait les crédits alloués à l’hébergement d’urgence et d’insertion. Avec 173,5 millions d’euros, ces crédits étaient tout simplement inférieurs de plus de 150 millions d’euros à la dépense consommée en 2005. Mais cela ne déclencha pas une ligne dans les médias.  En avril 2006, les rapporteurs de l’IGAS, dans un document consacré à la procédure de révision et de gestion des crédits d’hébergement d’urgence, écrivaient pourtant « pareille sous- évaluation régulière des crédits en loi de finance initiale peut être interprétée comme visant à contenir la demande d’hébergement en plaçant l’offre sous contrainte(…) Sans même évoquer les conséquences sociales et humaines de ce sous- dimensionnement, on ne peut que constater son inefficacité » ».