Archive Page 3

Elections présidentielles : résultats

On est bien réveillés aujourd’hui… Et donc on ne manquera pas de vous tenir informés! A suivre. Premiers résultats (16h10) : cliquez ici : https://yacommeungout.wordpress.com

Publicités

Etienne Mougeotte et Nicolas Sarkozy sont des copains

L’Express, le 3 mai 2007. page 26… Sans commentaire…

« Conseils de sage

Le vice-PDG de TF1, Etienne Mougeotte, qui va quitter la chaîne, pourrait hériter d’un rôle de conseiller officieux auprès de Nicolas Sarkozy, si ce dernier gagnait. L’artisan de la réussite de TF1 interviendrait ponctuellement sur les questions audiovisuelles. »

Elections présidentielles : les puissances médiatiques à la solde du petit Nicolas ces derniers jours. Décryptage

L’éditorialiste et chroniqueur Guy Birenbaum a 1000 fois raison : depuis la fin du débat télévisé Ségolène Royal – Nicolas Sarkozy, la machine médiatique s’est renforcée pour nous faire croire que le résultat des élections est plié d’avance. C’est d’abord un sondage Opinion Way à la limite de la décence puis LCI qui déverse son tout contre Ségolène Royal sur son son antenne. Les autres instituts de sondage ne sont pas en reste et délivrent leur fumet de résultats sur les médias suisses et belges ce samedi et dimanche, comme si ça ne suffisait pas.

Encore plus pernicieux, ces dépêches d’agences qu’on a vu fleurir ce samedi pour contourner habilement la loi électorale. On ne parle pas de l’élection certes, mais de cette fête improvisée (mon oeil, va!) Place de la Concorde si jamais le petit Nicolas Sarkozy Iznogoud est élu et de ce côté-là c’est la foire aux enchères pour amadouer les électeurs du petit Nicolas Sarkozy : on annonce une fête puis un concert avec Johnny avec Faudel et bientôt sans doute Doc Gyneco dans les invités surprise. N’en jetez plus, la coupe est pleine!

Samedi 5 mai à 15h25, Reuters ouvre le bal puis c’est au tour de l’AFP (dont le grand manitou est un bon pote du petit Nicolas Sarkozy, ceci explique cela… lire l’article sur Pierre Louette Sarkozy) de surenchérir en passant dans sa dépêche du conditionnel au futur. Sur Betapolitique, on relève aussi ces énormités.

Yannick Noah : « J’ai eu l’impression que notre équipe a beaucoup mal à s’exprimer »

Emouvante interview de Yannick Noah par John Paul Lepers (LaTeleLibre.fr) lors du meeting-concert du Stade Charléty, de cet homme qui en 1983 a su réunir tant de Français. Regardez cette interview jusqu’au bout, jusqu’à la fin. Les mots de Yannick Noah sont graves et marquent l’angoisse d’un homme : http://www.latelelibre.fr/index.php/2007/05/interview-de-yannick-noah-a-charlety/

Mensonges du petit Nicolas Sarkozy

Ce n’est pas nouveau, le petit Nicolas Sarkozy ment. La preuve, une nouvelle fois en images. Ne nous attendons pas à ce que TF1, Europe 1, Le Figaro et d’autres grands médias qui donnent dans la brosse à reluire pour le petit Nicolas Sarkozy en parle. Allons-y donc. Le petit Nicolas Sarkozy ment et cette vidéo est grandiose de vérité.

Claude Allègre, nouveau toutou électoral du petit Nicolas Sarkozy

Non seulement Claude Allègre continue sa diarrhée verbale dans les médias mais voilà qu’il essaye discrètement de se frayer un passage au siège de l’UMP. Beau signe de ralliement au petit Nicolas Sarkozy. C’est vrai, on oubliait, que Claude Allègre et Nicolas Sarkozy ont un point commun très fort : dégraisser le mammouth de la Fonction Publique! Les deux nouveaux amis doivent s’entendre à merveille sur ce point précis!

L’association Act Up appelle à voter Ségolène Royal : Nous avons envie de vivre!

Act-Up est l’une des associations militantes les plus impliquées dans le pays contre le Sida. Leur message est clair à la veille du deuxième tour : votons Ségolène Royal :

« Sarkozy 2007-2012, nous n’y survivrons pas et vous non plus : votons Royal
publié en ligne : 3 mai 2007
 
Depuis cinq ans, nous dénonçons les conséquences désastreuses de l’action de Nicolas Sarkozy sur la politique de santé publique. A travers notre campagne « Nicolas Sarkozy 2007-2012 : nous n’y survivrons pas. », nous avons alerté l’opinion publique sur les dangers que représente son programme pour les malades et l’égal accès de toutes au système de soins.
Entre 2002 et 2007, Nicolas Sarkozy nous a montré qu’il était un ennemi objectif de la lutte contre le sida [1]. En 2002, sa loi sur la sécurité intérieure a marginalisé et stigmatisé les prostituées, les éloignant encore un peu plus de la prévention et des soins. Durant cinq ans, nous avons dû contrer son acharnement à remettre en cause l’accès aux soins et au séjour des étrangerEs alors qu’elles et ils sont en première ligne de l’épidémie de sida. A plusieurs reprises le candidat de l’UMP a voulu démanteler l’Aide Médicale d’Etat (AME) – alors même qu’un rapport conjoint de l’IGAS et de l’IGF en cours de publication estime qu’elle « ne constitue pas une source d’abus majeure et s’avère justifiée au regard de la santé publique » [2].

Ironie du sort : Xavier Bertrand, qui nous a toujours affirmé en tant que ministre de la Santé devoir lutter contre son homologue de l’Intérieur pour faire primer la santé publique sur une politique d’immigration répressive, est aujourd’hui le porte-parole de Nicolas Sarkozy !

L’élection de Nicolas Sarkozy conduirait au démantèlement d’un système de soins égalitaire, avec la mise en place programmée de quatre nouvelles franchises sur les dépenses de santé – autant d’impôts injustes qui pénaliseront un peu plus les malades et les précaires. Elle s’accompagnerait de la remise en cause de la prise en charge à 100% des séropositifves et de la dérégulation du système hospitalier public. Elle signifierait également la condamnation à mort d’étrangères malades expulsées dans des pays où ils et elles ne pourront se faire soigner. Car durant cinq ans, et contrairement à ce qu’il affirme, le ministre de l’Intérieur ne s’est pas privé, au mépris de la loi, de renvoyer des malades dans leur pays d’origine ou d’afficher une indifférence criminelle vis-à-vis de la lutte contre l’épidémie de sida dans les pays en développement qui tue 10 000 personnes par jour.

Enfin, que dire de son refus de reconnaître aux LGBT l’égalité des droits avec les hétérosexuelles alors même qu’il prétend incarner une droite moderne ?

En cinq ans de Nicolas Sarkozy au pouvoir, nous avons déjà perdu une large part des acquis qui fondent une politique de lutte contre le sida efficace, en particulier auprès de certaines minorités (prostituées, usagères de drogues). Demain, ce sera la plus évidente solidarité envers les malades ou les handicapées qui sera mise en cause. Nous ne survivrons pas à son élection à la Présidence de la République.

Quel que soit le résultat au soir du 6 mai, nous savons que nous aurons à nous battre pour défendre nos droits et en conquérir d’autres, pour réaffirmer la visibilité des minorités et des malades du sida. Nous savons que rien ne sera acquis, en particulier en ce qui concerne la revalorisation de l’Allocation Adulte Handicapé, la reconnaissance et la compensation du handicap des personnes atteintes de pathologies graves, ou le financement de la lutte contre le sida au niveau international. Mais nous savons que si Ségolène Royal est présidente, nos combats pourront mener à des victoires ; alors que si c’est Nicolas Sarkozy, ils ne suffiront sans doute pas à empêcher de nombreuses défaites.

Nous avons envie de vivre : nous appelons à voter pour Ségolène Royal. »
 
Notes
[1] Voir notre dossier de presse : bilan de 5 ans de Sarkozy au pouvoir. [2] Voir l’article du Monde : L’Etat est redevable d’une dette d’un milliard d’euros au titre de l’AME.


Sujet du blog

Décryptage sur le petit Nicolas Sarkozy et sa clique UMP de fanatiques. Pourquoi cet homme est peu recommandable. Pourquoi il est important de considérer que le PS et les forces de gauche sont la seule alternative crédible pour une France solidaire et respectueuse de chacun.
Publicités